TOGO Terrorisme dans les savanes: Chefs coutumiers comme alternatifs de paix et de sécurité

Au lendemain de la bavure militaire dans la commune de Natigou qui a entraîné la mort de 07 civils dans la région des savanes; se pose la préoccupation des alternatives de paix et de sécurité , dans cette zone septentrionale du pays,ciblée par les groupes armés.

Written by moonsjok

août 17, 2022

Au lendemain de la bavure militaire dans la commune de Natigou qui a entraîné la mort de 07 civils dans la région des savanes; se pose la préoccupation  des alternatives de paix et de sécurité , dans cette zone septentrionale du pays,ciblée par les groupes armés.Connaître les sociétés  de cette zone , pourrait contribuer à freiner les risques terroristes qui essaiment la région des Savanes. A l’origine du terrorisme qui prospère dans le nord du Togo,se trouve la gangrène née au sahel qui n’a pas pu éteindre ses flammes à temps.Cette gangrène est venue se superposer à d’autres défis plus anciens qui s’y trouvaient. Une analyse des capacités de réflexion stratégique pourrait encourager à penser que la non maîtrise de la région des savanes par les décideurs politiques, entraînerait la prolifération des groupuscules terroristes qui étendent leurs tentacules.

Travailler avec les chefs coutumiers

 Parmi les facteurs de déstabilisation du Togo pourrait se trouver le manque d’opportunités pour les jeunes, l’insécurité croissante de la sous-région, notamment le Burkina Faso , l’inertie sociale et l’inefficacité des politiques de  développement local, etc. Quelle qu’en soit la cause, il faut tout faire pour éviter la métastase,il convient d’accroître les contributions en matière de paix dans cette localité pour éviter la contagion. Vu la nature des combattants qui s’immiscent généralement dans les populations, la menace demeure, et la réponse militaire ne sera jamais suffisante, voire efficace. D’ou l’urgence de conjuguer   des actions de paix qui tiennent compte  des réalités des populations et des sociétés civiles locales.
Pour le cas de la région des savanes, il faut savoir travailler avec les chefs coutumiers et des anciens qui sont souvent respectés et gardiens de beaucoup de secret. Dans la plupart des cas, tout étranger qui arrive dans un village visite les heures qui suivent le chef du village du quartier.Le renseignement pourrait commencer par là, dans la mesuré ces chefs sont rassembleurs dans plusieurs localités.

Crédit photo: DR

Laabali

You May Also Like…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *